1er Degré

contactVos contacts pour le 1er degré : cartable

  • Pour le 1er degré 54 :

Martine BOUFFERGUENE / 03 83 38 22 30 / martibo@free.fr

  •  Pour le 1er degré 88 :

Frédéric DUPRE / fred_dupre2000@yahoo.fr

  •  Pour les autres départements :

Patrick BRETENOUX 06 45 74 28 76 /

                 patrick.betenoux@wanadoo.fr

——————————————————————————–

ala1Nos INFOS    / A lire d’urgence

  • Direction d’école. L’autorité fonctionnelle est à combattre et il y a urgence.

Lors de l’étude du projet de loi Rilhac au Sénat ce mercredi 10 mars, nous avons assisté à un nouveau revirement de position de la part du ministre Blanquer, comme il l’avait d’ailleurs déjà fait lors de la loi « École de la confiance ».

Alors qu’il avait extirpé la notion « d’autorité fonctionnelle » du texte présenté à l’Assemblée nationale, le ministre ne s’est pas privé hier, avec l’accord et le soutien de la majorité présidentielle, de revenir sur « ses engagements » et d’affirmer qu’il était désormais « favorable à la délégation de compétences ». Cette volte-face de la part du ministre n’est pas une surprise. Il utilise toutes les opportunités politiques qui s’offrent à lui et qui lui permettent d’aller plus loin dans sa volonté d’exploser définitivement le cadre actuel de l’École, et ce malgré les urgences de la crise sanitaire qu’il a du mal à traiter. Cette décision supprime toute collégialité dans les écoles et donne un pouvoir très clairement hiérarchique aux directrice·teurs. Demain, le Grenelle de l’Éducation et ses conclusions lui serviront tout autant de prétexte pour casser nos statuts, nos missions et nos grilles de rémunération.

Lire la suite : Direction d’école L’autorité fonctionnelle est à combattre et il y a urgence.

————–

(le projet d’école, l’école et le Covid, la mobilisation du 26 janvier).

(spécial éducation prioritaire : les CP-CE1 dédoublés)

« Formation continue des enseignant·es du primaire : la mise au pas idéologique »

Nos publications précédentes :

  • N°100 – 18/1/2016

——————————————————————————————-

formationEvaluation des enseignants du 1er degré

Lire le projet de décret    Petit extrait significatif: L’entretien professionnel est conduit par le supérieur hiérarchique direct de l’agent. Pour le enseignants du second degré pré-baccalauréat et post-baccalauréat le supérieur hiérarchique est le chef d’établissement ou son (ses) adjoint(s). Pour les enseignants du premier degré le supérieur hiérarchique est l’inspecteur de l’éducation nationale compétent. En cas de nécessité liée à la continuité du service public, l’autorité hiérarchique peut également désigner un autre fonctionnaire… (En clair les CPC par exemple et/ou les directeur-trices…)